Florilettres

FloriLettres est une revue littéraire, numérique et mensuelle créée en 2002 par Nathalie Jungerman pour la Fondation La Poste. Consacrée à l'écriture épistolaire, biographique et autobiographique, elle promeut les livres et les manifestations culturelles à travers un choix de correspondances, journaux personnels, essais, carnets, récits ou romans. Chaque édition offre un dossier sur un sujet particulier qui comprend une introduction, un entretien, un portrait et des extraits. Un article critique, des chroniques sur une sélection d'ouvrages ainsi qu'un agenda complètent le numéro.

Couverture du livre Furies de Julie Ruocco avec bandeau Prix Encoyé par La Poste et Actes Sud

Édito septembre 2021. Par Nathalie Jungerman

Julie Ruocco, lauréate du prix « Envoyé par la Poste » pour « Furies » (Actes Sud)
Édito

La remise du prix « Envoyé par la Poste » a eu lieu au Centre National du Livre le 2 septembre dernier, en présence des auteurs en lice qui ont lu, chacun, un extrait de leur ouvrage. Le jury, présidé par Olivier Poivre d’Arvor, a récompensé Julie Ruocco, pour son premier roman intitulé Furies, publié aux Éditions Actes Sud. L’écrivaine, qui travaille au Parlement européen, s’est scrupuleusement documentée sur les « Printemps arabes » et en particulier sur la Syrie pendant plusieurs années, avant de se lancer dans la rédaction de cette fiction qui s’empare du politique et « se propose de démêler le fil des événements pour jeter sur notre histoire contemporaine un regard humain et humaniste ».

Lire la suite
Couverture de la Crrespondance des membres du Nouveau roman, Gallimard, collection Blanche

Édito été 2021. Par Nathalie Jungerman

Nouveau Roman. Correspondance d'un septuor, 1946-1999
Édito
Carrie Landfried, universitaire (Franklin & Marshall College, Pennsylvanie) et Olivier Wagner, conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France (BnF), ont réuni les échanges épistolaires de sept « nouveaux romanciers » en un volume publié aujourd’hui chez Gallimard (avec le soutien de la Fondation La Poste) sous le titre, Nouveau Roman. Correspondance 1946-1999.Tous deux sont aussi les éditeurs des Lettres d’Amérique de Nathalie Sarraute (Gallimard, 2017). La correspondance à plusieurs voix rassemble les écrivains emblématiques de ce courant littéraire dont l’existence même n’a cessé d’être contestée
Lire la suite
Couverture de la Correspondance (1931-1944) d'Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry

Édito mai 2021. Par Nathalie Jungerman

Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry, Correspondance 1930-1944
Édito
« Les lettres échangées entre Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry, de leur rencontre à Buenos Aires en 1930 à la disparition de l’écrivain à l’été 1944, sont traversées par une indistinction continue entre la part vécue et la part rêvée de leurs vies liées. », écrit Alban Cerisier en introduction à la Correspondance du couple légendaire dont il a établi et annoté l’édition. Ces lettres, souvent bouleversantes, parues dans la collection blanche chez Gallimard soixante-dix-sept ans après la disparition en mission de l’écrivain-aviateur et quarante-deux ans après le décès de celle qui fut la Rose du petit prince, témoignent d’une union indéfectible, d'un amour inconditionnel, malgré la défiance, les absences et les périodes de séparation. Elles disent les tourments, les désaccords, les exigences, et combattent l’inquiétude et la désespérance par un imaginaire commun, entretenant jusqu’à la dernière ligne le rêve d’un idéal, d’un amour sublimé. L’édition de cet échange épistolaire est ponctuée de fac-similés d’autographes, de photographies, de croquis d’Antoine de Saint-Exupéry, de dessins et peintures de Consuelo.
Lire la suite
Couverture du DVD de Vivre dans l'Allemagne en guerre

Édito avril 2021. Par Nathalie Jungerman

« Vivre dans l'Allemagne en guerre », un film de Jérôme Prieur
Édito
« Ma vie dans l’Allemagne d’Hitler » et « Vivre dans l'Allemagne en guerre » sont des documentaires pour lesquels la Fondation La Poste a apporté son soutien. Les témoignages écrits, pour le premier – collectés en 1939 auprès de réfugiés allemands et conservés à l’université de Harvard –, les correspondances et journaux intimes, pour le second – publiés ou restés inédits dans des centres d’archives –, construisent la continuité narrative de chacun de ces films. Jérôme Prieur a confronté les textes, préalablement sélectionnés, à des images de cinéastes amateurs
Lire la suite
Affiche du Printemps des Poètes 2021, photo de Sarah Moon

Édito mars 2021. Par Nathalie Jungerman

Printemps des Poètes 2021, 23e édition • Le Désir
Édito

Le Désir est l’emblème de cette nouvelle édition du Printemps des Poètes. L’Ardeur, La Beauté et Le Courage ont inspiré la thématique des trois derniers Printemps.

Lire la suite
Couverture du livre de Yves Delmas et Charles Gancel, Beatlestones

Édito février 2021. Par Nathalie Jungerman

« Beatlestones » de Yves Delmas (Prix des Postiers écrivains) et Charles Gancel
Édito
Avec un propos érudit dont le ton est à la fois sérieux, vivant, amusé ou ironique, une écriture qui aime jouer avec les mots, Beatlestones, un duel, un vainqueur, paru aux éditions Le mot et le reste, est captivant : le lecteur n’interrompt sa lecture que pour écouter les chansons dont les paroles sont examinées ou pour regarder concerts enregistrés, documentaires et interviews évoqués. Yves Delmas* a reçu pour ce livre le prix des Postiers écrivains lors de la cérémonie des vœux du Président du Groupe La Poste en janvier dernier. Beatlestones est le deuxième ouvrage qu’il a écrit avec Charles Gancel, chef d’entreprise, musicien collectionneur de guitares, auteur de plusieurs recueils de nouvelles.
Lire la suite
Couverture du livre De la carte à Dada. Photomontages dans l'art postal international (1895-1925)

Édito janvier 2021. Par Nathalie Jungerman

De la carte à Dada. Photomontages dans l'art postal international
Édito
Les éditions du Sandre ont publié le mois dernier, avec le soutien de la Fondation La Poste, De la carte à Dada. Photomontages dans l’art postal international (1895-1925). Le format à l’italienne, la qualité des nombreuses reproductions (près de 500) et l’étude approfondie de Carole Boulbès, docteure en Arts et sciences de l’art, en font un très bel ouvrage. Les recherches menées par l’auteure sont nées d’un intérêt pour la singularité du montage photographique des dadaïstes et pour les cartes postales fantaisie du début du XXe siècle qui exploitaient déjà la technique du photomontage.
Lire la suite
Couverture de Trencadis de Caroline Deyns, avec un portrait de Nikki de Saint Phalle

Édito décembre 2020. Par Nathalie Jungerman

Niki de Saint Phalle • Trencadis de Caroline Deyns
Édito
Sur la couverture du livre de Caroline Deyns, le titre, « Trencadis », s’inscrit en lettres jaunes sur un portrait en noir et blanc de Niki de Saint Phalle qui pose, en 1949, pour le photographe Arnold Newman. À cette époque, Niki de Saint Phalle (1930-2002), « dont le rire a toujours allégé la peine », n’a pas commencé à peindre ni à sculpter. Elle est mannequin et mariée au poète américain Harry Mathews. Elle découvrira quelques années plus tard, à Barcelone, le parc Güell et sera fascinée par les mosaïques catalanes d’Antoni Gaudi dont la technique, le trencadis, utilise des morceaux cassés et dépareillés de faïence ou de verre de couleur qui suivent les courbes des surfaces.
Lire la suite
Carton avec résultats du prix Wepler Fondation La Poste 2020

Édito novembre 2020. Par Nathalie Jungerman

23e édition du prix Wepler-Fondation La Poste
Édito
Le jury de la 23e édition du Wepler-Fondation La Poste, présidé par Marie-Rose Guarnieri, a attribué le prix à Gregory Le Floch, pour son roman De parcourir le monde et d’y rôder, paru chez Christian Bourgois, et la mention spéciale à Muriel Pic, pour Affranchissements, publié aux éditions du Seuil. Douze romans de la rentrée littéraire étaient en lice. La soirée de remise prévue le 2 novembre à la brasserie Wepler n’ayant pu avoir lieu, l’événement a été célébré en comité restreint et enregistré. La Librairie des Abbesses, La brasserie Wepler, La Fondation La Poste et les membres du jury dévoilent aujourd’hui, lundi 23 novembre, les lauréats 2020.
Lire la suite
Couverture du livre de Dima Abdallah, Mauvaises herbes

Édito octobre 2020. Par Nathalie Jungerman

« Mauvaises herbes » de Dima Abdallah • Prix « Envoyé par La Poste » 2020
Édito
Le jury de la 6e édition du prix « Envoyé par la Poste » a récompensé, cette année, Dima Abdallah pour son premier roman intitulé Mauvaises herbes, paru en août dernier chez Sabine Wespieser. L’auteure, née à Beyrouth en 1977, décrit une relation entre un père et sa fille dans un contexte qu’elle a connu : la guerre civile libanaise. Les souvenirs et les sensations de Dima Abdallah s’infiltrent dans la narration à deux voix qui compose le roman, alors même que ses personnages luttent chaque jour contre leur mémoire pour effacer toutes les images qui dérangent.
Lire la suite