Florilettres

Édito juin 2019. Par Nathalie Jungerman

Le Marathon des mots 2019 - East Village Blues de Chantal Thomas

Le Marathon des mots 2019 - East Village Blues de Chantal Thomas
Édito

Organisé à Toulouse du 25 au 30 juin 2019 et soutenu par la Fondation La Poste depuis sa création en 2005, le Marathon des mots, manifestation culturelle d’envergure internationale, a choisi cette année les États-Unis pour thème, et plus précisément les cinquante dernières années de la littérature américaine. Les auteurs invités alterneront lectures et rencontres : des Américains bien sûr mais aussi des Français dont Chantal Thomas. Son dernier livre, East Village Blues, paru en avril au Seuil dans la collection Fiction & Cie, fera l’objet d’une lecture par la comédienne Marie Bunel les 27 et 28 juin à Toulouse, ainsi qu’à Paris, au Studio Raspail, en avant-première le 18 juin. Le texte de Chantal Thomas est ponctué de photographies d’Allen S. Weiss prises dans les rues de East Village à New York de 2015 à 2017 : des affiches déchirées, des bribes de graffitis, des inscriptions qui figurent sur les murs des immeubles voués à la destruction, comme un « appel au secours ». Le livre restitue et préserve ces traces encore visibles d’une époque à jamais disparue. Il promène le lecteur dans les rues new-yorkaises d’hier et d’aujourd’hui, dans les lieux où Chantal Thomas a vécu au milieu des années 1970, ce Lower East Side, quartier d’immigrants auxquels se mêlaient artistes et clochards qui, quarante plus tard, est devenu excessivement luxueux. East Village Blues associe fragments autobiographiques (qui relient les livres de Chantal Thomas entre eux), citations, histoires, expériences passées et actuelles, images, et montre, avec l’évocation des auteurs de la Beat Generation et des lectures spectaculaires sur l’emblématique scène poétique de St. Mark’s Church, combien la musique était présente dans la vie des écrivains.

Rencontre avec Chantal Thomas (Grand Prix de la Société des gens de lettres pour l’ensemble de son œuvre en 2014), le temps d’une « conversation vagabonde », selon ses mots…

Chantal Thomas, East Village Blues