Actualités

Je t’écris du Japon. Histoire de la carte postale japonaise colorisée

Je t’écris du Japon, Histoire de la carte postale japonaise colorisée.Éditions Elytis, 15 octobre 2020.

Documents rassemblés et sélectionnés par de Jacky QUÉTARD , Sanae KUSHIBIKI, textes de Jacky Quétard.

Après une longue période d’autarcie durant laquelle le Japon est resté fermé au monde extérieur, le pays ouvre ses portes aux voyageurs occidentaux au milieu du XIXème siècle. Ces premiers explorateurs découvrent avec curiosité un territoire figé dans le passé. Les paysages y sont atypiques, les tenues traditionnelles et les coutumes étonnantes. La multiplicité des échanges entre ingénieurs, artistes et savants de toutes nationalités va de pair avec la vulgarisation de la photographie.
En 1885, le Congrès de l’Union postale universelle de Lisbonne autorise la circulation internationale de la carte postale dont l’usage était jusqu’alors réservé aux territoires nationaux. Le système postal se développe alors largement et facilite les échanges de courrier à l’intérieur du pays et vers l’ensemble du monde. L’art de la carte postale connaît un essor fulgurant : photographies, aquarelles, laques, tampons commémoratifs et timbres, ornent ces souvenirs de voyage que les Européens se plaisent à rapporter ou à expédier. Les éditeurs et les ateliers de fabrication se multiplient, favorisés par ces envois de correspondances. À travers leur collection unique de lettres, de timbres et de cartes postales, Jacky Quétard et Sanae Kushibiki font parler ces documents d’époque illustrant un Japon immuable qui exerçait une grande fascination sur les voyageurs occidentaux. Expédier des courriers du pays du Soleil-Levant relevait d’un grand exotisme, ajoutant à la vague grandissante de japonisme en Occident. Ce livre de 312 pages illustré en quadrichromie, permet de découvrir les premiers échanges de courriers et de cartes avec le Japon.

Lieu

Bordeaux

Dates

Le