Florilettres

FloriLettres est une revue littéraire, numérique et mensuelle créée en 2002 par Nathalie Jungerman pour la Fondation La Poste. Consacrée à l'écriture épistolaire, biographique et autobiographique, elle promeut les livres et les manifestations culturelles à travers un choix de correspondances, journaux personnels, essais, carnets, récits ou romans. Chaque édition offre un dossier sur un sujet particulier qui comprend une introduction, un entretien, un portrait et des extraits. Un article critique, des chroniques sur une sélection d'ouvrages ainsi qu'un agenda complètent le numéro.

Alice Baxter, dans les années 70

Entretien avec Alice Baxter. Propos recueillis par Nathalie Jungerman

édition octobre 2022
Entretiens
Alice Baxter, pseudonyme de Michèle Le Roux doublement emprunté au récit Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll et au film Véra Baxter de Marguerite Duras, est une écrivaine, critique d’art et « presque-peintre » dit-elle, née en 1947 à Équeurdreville. Elle a enseigné les lettres et l’histoire-géographie au collège, avant de devenir professeure d’arts plastiques en 1976. Elle a notamment édité les Écrits et lettres de Frédéric Benrath (L’Atelier du Grand Tétras, 2014), et écrit de nombreux textes sur les œuvres de Tal Coat, Jean-Jacques Saignes, Claude Monet, Édouard Manet, Zoran Music, Jean Dubuffet, Gérard Gwezenneg ou Frédéric Faye.
Lire la suite
Lettre manuscrite de Frédéric Benrath

Lettres choisies - Alice Baxter & Frédéric Benrath

édition octobre 2022
Lettres et extraits choisis
La peinture aujourd’hui c’est le refus de la peinture, demain ce sera la vie qui sera le refus de la vie. Cette démagogie à rebours est écœurante, avilissante. La grande satisfaction bourgeoise c’est cela, tuer l’art, mais si nous tuons l’art nous tuons la vie.
Lire la suite
Couverture de la correspondance Marie Bonaparte, Sigmund Freud avec photo des deux

Marie Bonaparte, Sigmund Freud, Correspondance intégrale. Par Gaëlle Obiégly

édition octobre 2022
Articles critiques
La correspondance entre Marie Bonaparte et Sigmund Freud fait partie des rares documents majeurs encore méconnus. Marie Bonaparte a précieusement conservé les lettres de Freud et récupéré les siennes après son décès, en y ajoutant même celles qu’elle ne lui avait pas envoyées. Notamment la dernière, écrite le jour de la mort de Freud survenue le 23 septembre 1939.
Lire la suite
Affiche des Correspondances théâtrales Scala 2e édition (actrice de dos devant fenêtre)

Agenda septembre-octobre 2022

édition septembre 2022
Agenda
Avec la Fondation La Poste et le soutien d’Actes Sud, La Scala Paris lance la deuxième édition du concours d’écriture ludique et ouvert à tous « Les Correspondances théâtrales » autour de Bérénice de Jean Racine.
Lire la suite
Couverture du livre de Renato Cisneros, Tu quitteras la terre

Dernières parutions, édition septembre 2022. Par Élisabeth Miso et Corinne Amar

édition septembre 2022
Dernières parutions
Dans La Distance qui nous sépare, Renato Cisneros sondait sa relation à son père, Luis Federico Cisneros Vizquerra, le redoutable ministre et militaire péruvien. Dans son nouveau livre, il remonte plus loin dans sa généalogie, déroulant, des premières décennies du XIXe siècle à nos jours, une histoire familiale des plus romanesques sur fond d’histoire nationale.
Lire la suite
Couverture du livre Commencements de Catherine Millet avec photo de l'auteure

Catherine Millet, Commencements. Par Corinne Amar

édition septembre 2022
Portraits d’auteurs

Pour la revue Transfuge qui consacrait à sa rentrée littéraire* un entretien avec Catherine Millet, cette dernière répondait au journaliste, Vincent Jaury qui lui posait la question : Le temps qui passe ne vous effraie pas du tout ?
- Non. J’ai mis en place un système très au point qui est de continuer à vivre avec moi-même beaucoup plus jeune, en faisant revivre ces périodes de mon passé !

Lire la suite
Couverture de Trois sœurs de Laura Poggioli (3 paires d'yeux sur fond rouge)

Extraits choisis • Trois Sœurs de Laura Poggioli

édition septembre 2022
Lettres et extraits choisis
Il n’est pas grand l’appartement. Un salon avec cuisine, deux chambres, une salle de bains, des toilettes. La tapisserie n’a pas de couleur. Jaune-marron, elle n’a pas été changée depuis les années Gorbatchev, quand c’était encore un appartement communautaire. Les rideaux en voile accrochés à la baie vitrée du salon ont la teinte du ciel blanchâtre des jours d’automne, du ciel qui porte la neige avant de la laisser tout recouvrir de Moscou.
Lire la suite
Trois soeurs de Laura Pogglioli, couverture fond rouge avec trois paires d'yeux avec bandeau du prix

Édito septembre 2022. Par Nathalie Jungerman

Laura POGGIOLI, Trois Sœurs : Prix « Envoyé par La Poste » 2022
Édito

« Vous dites : la vie est belle. Oui, mais ce n’est qu’une apparence !
Pour nous, les trois sœurs, la vie n’a pas encore été belle, elle nous a étouffées
comme de la mauvaise herbe… » Anton Tchekhov, Les Trois Sœurs, 1901.
C’est cette citation que Laura Poggioli a choisie en préambule à son premier roman publié dont le titre, Trois Sœurs (Éditions L’Iconoclaste), fait écho à la pièce de l’écrivain russe. L’auteure raconte l’histoire des sœurs Khatchatourian – Krestina, Angelina et Maria – qui, un soir de l’été 2018, alors âgées respectivement de 19, 18 et 17 ans, ont tué leur père dans l’appartement familial d’un quartier nord de Moscou. Depuis des années, il leur infligeait d’incessantes violences physiques et psychiques. Ce fait divers est devenu une affaire nationale, divisant l’opinion publique, d'autant plus qu’en 2017, les violences domestiques ont été dépénalisées. Dans son roman, Laura Poggioli alterne la fiction, qui façonne la vie des trois sœurs, leur quotidien, et le récit qui s’articule autour de leur histoire, s’appuyant notamment sur les retranscriptions des entretiens avec la police. Elle explore aussi les mécanismes de l’emprise, de la maltraitance, donne des éclaircissements sur la société contemporaine russe, sur ses paradoxes et fait résonner sa propre expérience.

Lire la suite